Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
   Trinité  cyclisme "Des copains d'abord"

L'étranger

12 Novembre 2013 , Rédigé par Coach


L’étranger

   Quelques années avant ma naissance, mon père connut un étranger récemment arrivé

dans notre village. 
 - Depuis le début, mon père fut subjugué par ce personnage, si bien que nous en arrivâmes

à l’inviter à demeurer chez nous. 
 - L’étranger accepta et depuis lors il fit partie de la famille.
 - Moi je grandissais, je n’ai jamais demandé d’où il venait, tout me paraissait évident. 
 - Mes parents étaient enseignants : ma maman m’apprit ce qu'était le bien et

   ce qu'était le mal et mon père m’apprit l’obéissance. 
 - Mais l’étranger c’était un conteur, un enjôleur.
 - Il nous maintenait pendant des heures, fascinés par ses histoires mystérieuses

ou rigolotes. 
 - Il avait la réponse à tout ce qui concernait la politique, l’histoire ou les sciences. 
 - Il connaissait tout du passé, du présent, il aurait presque pu parler du futur ! 
 - Il fit même assister ma famille à une partie de football pour la première fois. 
 - Il me faisait rire et il me faisait pleurer. 
 - L’étranger n’arrêtait jamais de parler, ça ne dérangeait pas ma Maman. 
 - Parfois elle se levait, sans prévenir, pendant que nous continuions à boire ses paroles,

  je pense qu’en réalité, elle était partie à la cuisine pour avoir un peu de tranquillité.

  (Maintenant je me demande si elle n’espérait pas avec impatience qu’il s’en aille.)
 - Mon père avait ses convictions morales, mais l’étranger ne semblait pas en être concerné.
 - Les blasphèmes, les mauvaises paroles, par exemple, personne chez nous, ni voisins,

   ni amis, s’y seraient permis.
 - Ce n’était pas le cas de l’étranger qui se permettait tout, offusquant mon père et

   faisant rougir ma maman. 
 - Mon père nous avait totalement interdit l’alcool.
 - Lui, l’étranger il nous incitait à en boire souvent.
 - Il nous affirmait que les cigarettes étaient fraîches et inoffensives, et que pipes

   et cigares faisaient distingué. 
 - Il parlait librement (peut-être trop) du sexe.
 - Ses commentaires étaient évidents, suggestifs, et souvent dévergondés. 
 - Maintenant je sais que mes relations ont été grandement influencées par cet étranger

   pendant mon adolescence.
 - Nous le critiquions, il ne faisait aucun cas de la valeur de mes parents, et malgré cela,

    il était toujours là !
 - Cinquante ans sont passés depuis notre départ du foyer paternel.
 - Et depuis lors beaucoup de choses ont changé: nous n’avons plus cette fascination. 
 - Il n’empêche que, si vous pouviez pénétrer chez mes parents, vous le retrouveriez

   quand même dans un coin, attendant que quelqu’un vienne écouter ses parlotes

   ou lui consacrer son temps libre.... 
 - Voulez-vous connaître son nom?

 

 

 

Nous, nous l’appelonsTéléviseur

 

                                     images-copie-3
 

 Remarque : 
 Attention :maintenant il a une épouse qui s’appelle

Ordinateur 
  
  ...et un fils qui s’appellePortable !



et un neveu pire que tous ! Lui c’est le SMART PHONE

8806085759329 l f l 0

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mariaval 17/02/2014 13:24


 ?


Qui est l'auteur de ce petit bijou ?

Coach 17/02/2014 15:39



Je ne peux malheureusement pas me souvenir mais c'est certainement quelqu'un de très remonté contre les nouvelles technologies .Il doit préférer le contact humain plutôt que le virtuel.


A ce point de vue,je ne peux qu'être d'accord avec lui!


Cordialement